Les religions Le Christianisme Esprit tortueux Conclusion

Les religions

Les religions sont des systèmes qui ont réponse à tout, et dont le but est de canaliser, de pervertir et d'étouffer l'instinct et l'aspiration naturelle de l'homme vers Dieu. Elles font de l'homme, le soldat d'un parti, qu'elles font marcher à la baguette.

Dans ces partis, il ne faut pas réfléchir mais obéir; c'est le premier devoir. Il faut avoir la foi, être un croyant. être rationnel, douter, rechercher la Vérité, et remettre en question l'autorité et ses dogmes sont anathèmes. L'autorité religieuse est la gardienne du contenu et de la signification des livres sacrés, ceux dans lesquelles la vérité révélée, est écrite. Elle est le guide des fidèles et l'intermédiaire avec le divin. La mettre en doute est un péché d'orgueil abominable.

Une cure prolongée de ce système tue tout l'instinct naturel. Les gens simples courbent l'échine, les pharisiens, comme des perroquets répètent inlassablement les dogmes du parti, et les plus-intelligents, des sceptiques et des cyniques, ce qui fait dire à Pilate: " Qu'est-ce que la vérité ? "

Oui ce système détruit l'instinct. Avec lui, règne la confusion, et ainsi sont perdus le sens du vrai et du faux, celui du beau et du laid, du naturel et de l'artificiel. On est réduit à un état de dépendance, qui permet aux escrocs qui dirigent ces partis de considérer les hommes comme des bêtes, des esclaves dont il faut tirer profit.

La majeure partie des hommes ne sera jamais rationnelle. L'instinct tribal, profondément enraciné dans l'homme le pousse à s'intégrer dans une communauté et a en être reconnu. Pour cela, cet homme tribal est prêt à accepter les règles, les dogmes, les rituels et les mystères de la communauté. Cet allégeance exige la foi, l'obéissance et souvent le renoncement à utiliser son intelligence car il ne doit pas chercher à discerner le vrai du faux s'il veut grimper dans la hiérarchie de sa communauté. Il n'y a donc pas lieu de s'étonner s'il réagit avec violence à ceux qui contestent sa communauté compte tenu de son indoctrination et des renoncements à sa liberté et son intelligence qu'il a du accepter.

La bible est la pierre angulaire du Judaïsme, les lettres de Saint-Paul, les évangiles et le Credo, celles du Christianisme et le Coran celle de l'Islam. Quand au nouvel ordre mondial, il repose sur l'histoire de l'holocauste. Ces histoires ne sont pas des vérités qui viennent du Ciel mais celles qui viennent d'en haut, du cerveau de nos maîtres. Se faisant passer pour des envoyés de Dieu, ils nous transmettent "le message divin", ces histoires fabuleuses, qui deviennent des dogmes.

Même si ce que racontent ces histoires défie l'intelligence, c'est la vérité enseignée par nos maîtres et le doute est un signe de rébellion inadmissible même aujourd'hui 200 ans après le siècle des lumières. Vouloir utiliser son intelligence dans ces domaines est périlleux. C'est un domaine de foi et si on n'a pas la foi on est un mécréant. A ce titre, on se retrouve sous le coup d'un anathème et ainsi excommunié, on devient celui qu'il faut abattre comme un chien galeux.

Le judaïsme s'adresse à une communauté minoritaire et matérialiste. Son Dieu est celui de sa communauté et il enrichit ceux qui suivent ses préceptes et abandonne et châtie ceux qui voudraient s'assimiler aux autres considérés comme des ennemis diaboliques. La récompense ou la punition est matérielle. Nous devons le Christianisme à l'empereur Constantin. C'est donc une religion universelle, un outil de managemnt des peuples de l'empire. Avec cette religion il impose au peuple une morale sociale qui définit le bien et le mal, il dirige son imaginaire, le fait rêver et surveiller. A la différence du judaïsme qui souhaite l'enrichissement de sa communauté et rêve de conquérir le pouvoir, le christianisme impérial et universel ne souhaite pas partager la richesse et le pouvoir de l'empereur mais il promet aux bons et loyaux serviteurs le paradis, une récompense après la mort, ce qui ne coûte pas cher à l'empire. C'est une énorme escroquerie qui fonctionne depuis 1 700 ans.

Aujourd'hui les enfants du judaïsme ont réalisé leur rêve. Ils sont à la tête de l'empire, celui que l'on appelle l'Empire du Chaos qu'ils veulent étendre au monde entier. Pour eux, le peuple qu'il soit Américain, Européen, Russe, Asiatique, Arabe ou Africain, doit être traité de la même manière. Ce système mondialiste veut imposer une religion universelle sous l'autorité pontificale de l'O.N.U. avec pour prêtes, les journalistes en charge de semer la bonne parole. Cette nouvelle religion est destinée à l'usage des goyim et doit remplacer toutes les anciennes religions sources de nombreux conflits. Il s'agit du 'Nouvel Ordre Mondial' qui doit fondre tous les peuples, hommes et femmes, criminels et victimes par la destruction de la famille, des genres masculins et féminins, des clans, des patries, des us et coutumes, des cultures et des croyances. Tous ces peuples doivent devenir un seul ensemble d'êtres serviables, des goyim utiles, chez lesquels la solidarité et un sentiment de culpabilité envers tous les abus et le crime de l'holocauste commis par leurs parents, doivent maintenir enchaînés. Ce nouveau peuple doit écouter religieusement la bonne parole des media et faire confiance aux sornettes que les autorités scientifiques et médicales, aux chapeaux pointus, racontent.

Ce n'est pas en raison du mensonge sur lequel repose ce système qu'il va échouer mais sur le fait qu'il va à l'encontre de la nature, et qu'à Dieu, Allah ou Yahve, il a substitué le néant. Ce qui est à craindre, c'est que face à cet échec, les dirigeants de cet empire infernal, dans leur folie, conduisent l'humanité à sa perte.

Israël Shamir classe les Juifs en trois catégories:

  1. "Les seigneurs" très peu nombreux, immensément riches qui contrôlent les finances et l'émission de la monnaie, les media et le Congrès Américain. Ce sont eux qui tirent les ficelles du system depuis des générations.

  2. "Les Sionistes", ils étaient à l'origine des socialistes athées recherchant un pays pour abriter leur communauté. Sous l'influence du Révérend William E. Blackstone et de Louis D. Brandeis, dans le but d'obtenir le support financier et militaire de l'Amérique puritaine, les Sionistes choisirent la Palestine pour s'y installer. Le choix de la Palestine est essentiel pour tous ceux qui attendent le Messie et l'Apocalypse. Ainsi petit à petit les Sionistes sont sortis de leur athéisme libéral et sont revenus au Judaïsme de l'époque de la conquête de la Terre promise; ce faisant, ils se sont transformés en terroristes et ont tout fait pour créer le chaos parmi les Arabes.

    "Les Seigneurs" poursuivent un but messianique, la domination du monde des goyim par la communauté Juive. Pour maintenir à part cette communauté et en souder la cohésion, ils subventionnent Israël depuis sa conception. C'est un lieu magique et fondateur pour les trois religions Juive, Chrétienne et Musulmane mais surtout, il permet aux Juifs de revivre la conquête de la Terre promise et ainsi de se ségréger de l'ensemble des autres communautés. Le souvenir de l'holocauste considéré comme un devoir de mémoire et cette conquête de la Terre promise dans laquelle ils doivent en éliminer tous les êtres impurs, sont les moteurs pour qu'ils se sentent être à part et les élus de Dieu. Mais Israël, pour les "Seigneurs" n'est que le noyau de l'empire qui doit s'étendre à l'ensemble de la planète. C'est pourquoi, ils sont en guerre perpétuelle contre le monde entier. Leur arsenal comprend la corruption facilitée par la monnaie fiduciaire, les mensonges véhiculés par les média, la division et le mécontentement attisés par les NGO, le financement des révolutions, le chaos engendré par le terrorisme et la guerre en dernier recours. Ils veulent bâtir cet Empire tant attendu et le faire durer jusqu'à la fin des temps.

    Mais parmi les Sionistes, il y a ceux d'origine chrétienne qui attendent l'Apocalypse et le Jugement dernier pour que les bons puissent enfin entrer au Paradis et que les méchants soient précipités en enfer. Ces fanatiques, qui résident en majorité aux Etats-Unis, n'ont pas envie d'attendre encore mille ans. Saint Paul, un ancêtre spirituel des "Seigneurs" avait ajouté à l'espérance de la venue du Messie, la notion du "Jugement dernier ". Le Jugement dernier n'est pas un problème pour cette maffia car il ne peut que concerner que les Goyim. Comment serait-il possible de juger ceux qui sont déjà élus ? Ce Jugement dernier, tant attendu par les sionistes Chrétiens, est donc un outil qui va permettre aux "Seigneurs" avec le concours de ces sionistes, d'éliminer tous les Goyim qui les dérangent. Les survivants seront leurs esclaves, ceux de la maison, les plus serviles, et ceux des champs condamnés aux travaux forcés. Pour éviter qu'ils ne se multiplient par la suite, comme des lapins, ils ont inventé la loi du mauvais genre, qui crée la confusion entre les côtés pile et face. Tout le problème pour "les Seigneurs" est le contrôle de cet apocalypse qui doit ramener le nombre des Goyim à un chiffre raisonable mais ne pas détruire la planète et faire partir leur rêve en fumée.

  3. Les Juifs sains et normaux qui ne sont pas différents de vous et moi, mais en voie de disparition tout comme nous menacés, par les fous qui gouvernent ce monde.